Articles du octobre, 2010

Textes à méditer

dimanche, 10. octobre 2010 10:33

5 septembre 2015

Petite réflexion

Je reviens de Rimouski et comme toujours on me donne de là-haut le privilège de rencontrer des âmes qui s’ouvrent de plus en plus à leur lumière.

Certaines personnes sont parfois déprimées parce qu’il leur apparaît qu’il ne semble pas se réaliser, ou faire de grandes choses pour diffuser de l’amour sur cette terre.  La recommandation que leurs guides leur donnent est la suivante : « Chaque jour prenez le temps de noter au moins une action, une parole ou une pensée que vous avez eu pour quelqu’un qui en avait besoin.  Un geste qui a permis à quelqu’un de réaliser qu’elle existait sur cette terre, car vous avez pris le temps de la regarder, de lui parler ou de l’écouter. «   Le résultat dans votre vie, sera qu’ainsi vous réaliserez l’être d’amour que vous êtes et de prendre conscience que vous travaillez à propager l’amour sur la terre.  Plus vous deviendrez conscients de la personne extraordinaire que vous êtes et plus vous découvrirez que vous avez bien les deux pieds sur terre dans votre mission.  Plus vous apprendrez à vous aimer, à vous reconnaître, à avoir de la gratitude pour la personne que vous êtes devenus, et plus vous actions seront divines.

Ces messages des guides m’ont bien fait sourire, car je prends toujours  le temps de spécifier aux personnes que je rencontre que lorsqu’on leur fait un compliment elles doivent tout simplement dire merci, c’est gentil et à l’intérieur d’eux, je le mérite.  On dit souvent cordonnier mal chaussé, j’ai donc réalisé que je n’avais pas toujours ce réflexe d’accueillir les belles choses que l’on venait de me dire.  Une amie me parle d’un médium, et lors de notre rencontre, les guides me disaient de belles choses.  Le lendemain elle me demande comment cela avait été et je lui réponds, je suis très mal à l’aise de te répéter ce qu’il m’a dit, c’était tellement beau.  Elle avait bien appris sa leçon, elle me dit tout de suite : » Mme Bourbeau vous êtes supposée dire merci, je le mérite. »  Combien de fois recevons-nous des compliments, et nous changeons de sujet ou bien nous retournons le compliment à l’autre.  J’ai une personne que je rencontre et qui  m’a surnommée « la madame qui fait du bien », je la trouvais bien gentille de me voir comme cela, mais je ne le répétais pas.  Une autre m’a dit un jour : « Vos mains ont mis la lumière dans ma vie. »  J’ai été très émue d’un tel témoignage,  et j’ai même fait un panneau avec ce titre sous mes mains, les mains de lumière.  Je vous avoue toutefois que j’ai bien hésité avant de le faire, car je me trouvais très prétentieuse.  Ce qui m’amène à une autre mémoire.  Lorsque j’allais à l’école je priais pour être humble.  Lorsqu’il fallait voter pour combler un poste de chef à l’école je votais toujours pour celles qui avaient un manque de confiance en elle, en me disant que si elles étaient choisies elles pourraient ainsi se dépasser, mais c’était moi qui était choisie assez souvent pour devenir la responsable de l’activité.  Donc lorsque je me suis inscrite au cours de « Relations humaines, méthode Sylva Bergeron » il a fallu voter pour élire un comité.  Encore une fois j’avais choisi des personnes qui je le savais avaient le potentiel pour cette tâche, mais j’ai été élu comme vice-présidente.  J’ai donc dit à celui qui était le président que je ne comprenais pas que je sois choisie, étant donné que je désirais être humble.  Sa réponse a changé ma vie,  Tu sais Francine l’humilité c’est d’accepter les dons que Dieu te donne.  Alors maintenant j’écoute le conseil des guides et j’apprends à me reconnaître.  En ce temps de la rentrée, je vous souhaite le bonheur, l’amour et la Lumière.

 

 

Donnez aux personnes que vous aimez des ailes pour voler, des racines pour revenir 
et des raisons de rester. Dalai Lama 

 Le 5 avril 2015. Joyeuses Pâques

Je vous souhaite à tous et toutes de très Joyeuses Pâques.  Pour nous catholiques la Pâque signifie résurrection.  Je vous souhaite en ce printemps tardif peut-être mais tout de même avec beaucoup de lumière, une résurrection personnelle, intérieure.  Que votre âme reconnaisse votre Lumière intérieure et permette que vous la ressentiez de plus en plus en devenant une Lumière, un phare pour vous d’abord et pour les autres.  Souvenez-vous que lorsqu’on s’améliore, le monde s’améliore.  Aujourd’hui en cette fête du renouveau, je me permets de ressusciter au niveau de ma conscience, de mon âme, de mon corps et de mon esprit.  À partir de maintenant j’assume ma responsabilité à 100% de la création de ma vie.  Je créé donc je suis.  Joyeuse fête de la résurrection dans chacune de vos vies.
Joyeuses Pâques et que le divin en vous se manifeste pour que la paix, la joie, la sérénité et l’amour triomphent en cette belle fête de l’espoir.

Le 22 septembre 2013

Suite au sauvetage que Michel Barrette a effectué auprès d’un jeune homme qui voulait en finir avec la vie, cela m’a amené moi aussi à réfléchir sur ma vie.  Avant mes 30 ans je sais très bien que si on m’avait dit que j’étais pour mourir le lendemain je n’aurais pas été malheureuse, car je trouvais et je croyais les gens qui me disaient que la vie était un combat.  Dès mon jeune âge ma question à Dieu était: » Peux-tu me dire pourquoi je suis malheureuse?  J’avais toujours un vide en moi.  Je n’avais pas confiance en moi.  Je me cherchais, je cherchais le pourquoi on vit sur cette terre.  Vous comprenez donc qu’en ne m’aimant pas je ne voyais pas l’amour que je pouvais recevoir.  J’ai vécu beaucoup de peines d’amour, beaucoup de rejets, mais après toutes ces années j’ai compris que les gens ne peuvent pas nous donner ce que nous ne croyons pas que nous méritons.  J’ai fait la paix avec moi-même et là j’ai commencé à voir tout l’amour que je recevais de ma mère, mes soeurs et mes frères, mon conjoint de l’époque.  Je peux vous assurer à vous qui ne vous sentez pas aimés, que le jour où vous allez croire en ce que vous méritez de recevoir, ce jour-là vous verrez l’amour.  J’affirme haut et fort que d’aimer quelqu’un qui ne s’aime pas, c’est difficile, c’est un travail qui devient très pénible, car cette personne n’ayant pas d’amour pour elle-même, elle ne peut pas ressentir l’amour des autres.  Après autant d’années de souffrances intérieures, aujourd’hui je crois en moi, en ce que je mérite de recevoir et la réponse de l’univers a été de me permettre de faire ce que j’ai toujours rêvé dès mon jeune âge, aidez les gens, leur redonner de l’espoir, leur faire retrouver la foi en une vie meilleure.  Quand on ne s’aime pas, on en fait des pirouettes pour que les autres aient besoin de nous.  Maintenant j’aime sans attentes et cette souffrance qui m’a habitée pendant tellement d’années et que je reconnais chez certaines personnes me permet de vous donner, de vous transmettre cette joie de vivre qui m’habite maintenant.  Je dis qu’avant 30 ans j’étais prête à mourir, mais c’est tout simplement qu’à 30 ans j’ai ouvert mes yeux et j’ai vu tout ce que Dieu mettait sur mon chemin comme enseignement pour que je découvre ce qui causait mon vide intérieur.  La vie est belle.   Ah oui! pas toujours comme on le voudrait, mais sachez vous accueillir dans toute votre Lumière et l’amour.  Je vous aime et sachez vous aimer.

Action de grâces 8 octobre 2012

Il est formidable qu’il existe une fête annuelle pour nous rappeler de rendre grâces pour tout ce que nous vivons, nous possédons, nous aimons.  Je me permets de vous partager mon action de grâces.

Je remercie la vie, mes parents de m’avoir mis au monde.  Je me remercie comme dit mon chum pour le bien que je me fais.  En effet, étant une victime dès le début de ma vie, il est certain que je ne trouvais rien de drôle à vivre, car tout était de la faute des autres.  Je ne me sentais pas aimé, j’étais en conflit avec ma mère, j’étais en conflit avec le simple fait de vivre.  Je me souviens que lors de mes arguments avec ma mère surtout adolescente, pour clore le sujet je disais: « Je n’ai pas demandé à venir au monde, tu n’avais qu’à ne pas me faire. » Mais aujourd’hui en cette journée de remerciement, je me remercie d’avoir continué ma quête du bonheur.  J’ai suivi bien des cours pour apprendre à découvrir pourquoi j’étais malheureuse.  J’ai trouvé la recette miracle, j’ai appris que je suis responsable à 100% de tout ce qui arrive dans ma vie.  Fini le temps pour moi de reporter mes choix de vie sur les autres.  Je veux être aimé, je m’aime.  Je veux l’abondance, je me permets d’y croire.  Je veux de la confiance en moi, je la pratique à chaque jour pour la développer en me complimentant, en regardant ce que je fais au lieu de regarder ce que je n’ai pas fait.

La nature est la plus preuve que l’abondance existe en tout sur cette terre.  À regarder la nature ces temps-ci, un tel déploiement de couleurs, autant d’arbres surtout le long de l’autoroute 10 qui me pousse pendant que j’admire à répéter sans cesse merci, merci, merci.  La terre est généreuse en autant que nous soyons généreux avec nous-mêmes.

Prenez le temps de vous remercier pour le cheminement que vous effectuez à chaque jour, que ce soit un petit pas à la fois ou de grandes enjambées, qu’importe l’important est d’avancer. 

Le plus grand remerciement que je fais présentement, c’est de remercier Dieu le créateur en moi, de me permettre d’exercer une mission d’amour.  Donner autant d’amour à vous tous et toutes que j’ai le plaisir de rencontrer et en recevoir autant, quelle aboutissement dans ce long parcours pour aimer et être aimée.  Je vous aime et merci, merci, infiniment de mercis à la vie, à moi et à tous ceux et celles qui m’ont permis d’apprendre à redevenir moi-même et apprendre à avoir de la considération et surtout à communiquer avec mon enfant intérieur pour découvrir mes propres besoins, mes propres rêves. 

Bonne actions de grâces.

Francine dans la Lumière XXX

 

Bonne fête des mères 13 mai 2012

Avoir une maman ce n’est pas toujours drôle à différentes étapes de notre vie. Petit enfant nous sommes entièrement dépendants d’elle, adolescent nous décidons que nous devons apprendre à voler de nos propres ailes, alors nous exigeons le respect dans notre vie, dans nos décisions, dans notre droit de nous exprimer et souvent nous passons à côté des conseils, de la sagesse de notre mère. Nous cr…oyons qu’elle s’en fait pour rien, nous croyons qu’elle ne peut pas comprendre ce que nous vivons, nous croyons presqu’elle est venue au monde « maman ». Heureusement un jour nous comprenons, nous avons des enfants et là nous comprenons l’amour véritable d’une mère ou le non amour non reçu de notre mère. Alors aujourd’hui je me permets après bien des années difficiles d’adolescente dans ma relation avec ma mère de lui dire Merci pour tout ce qu’elle m’a appris et surtout pour le plus bel héritage qu’elle m’a légué, sa Foi et son Amour de la vie. Maman je t’aime et à toutes les mamans bonne fête des mères.

Aujourd’hui le 6 avril 2012 c’est vendredi saint.  Nous avons tous et toutes un jour ou l’autre porté notre croix.  Nous avons tous et toutes un jour subit l’injustice, l’incompréhension, le manque d’écoute, le manque d’amour, le manque de reconnaissance, mais aujourd’hui il est temps que nous comprenions que pour vivre la justice, la compréhension, l’écoute, l’amour et la reconnaissance dans notre vie, il faut d’abord et avant tout se le donner.  Lorsque j’étais plus jeune je me permettais de dire aux religieuses qui nous enseignaient que Jésus était « baveux » et que c’était pour cela qu’il s’était fait crucifié.  Je peux vous assurer qu’elles me disaient: « Mademoiselle Bourbeau soyez respectueuse. »  Je leur répondais si je vous disais que vous êtes des sépultres blanchies (des hypocrites) est-ce que vous ne m’enverriez pas voir la directrice.  Je l’aurais mérité, car je n’aurais pas été diplomate et c’est ce que je reprochais à Jésus de ne pas être diplomate.  En grandissant et en apprenant ce qu’est le miroir dans notre vie, j’ai compris que ce que je reprochais à Jésus m’appartenait, car parfois j’avais un ton assez sec pour que certaines de mes amies s’éveillent à la vie ou à la compréhension du bonheur.  Une chose est certaine c’est que lorsque les religieuses me parlaient des premiers chrétiens qui se faisaient dévorer par les lions à cause de leur foi, moi je répondais, il me semble que s’ils avaient eu tellement la foi en priant Dieu aurait endormi les lions.  Encore là je recevais la foudre dans les yeux de mes enseignantes.  Mais il faut comprendre qu’à cette époque et encore aujourd’hui pour bien des gens, la foi consistait à accepter toutes les souffrances que Dieu nous envoyait.  À offrir et vivre ses souffrances dans la joie.  Une journée pendant une méditation j’entends ce message: » Tu sais Francine si aujourd’hui tu décidais de mourir sur la croix pour moi, tu passerais pour une folle et tu t’en demanderais pas mal trop, car aujourd’hui pour faire passer mon message d’amour et il faut vivre l’amour et le partager avec les autres.  Si tout va de travers dans notre vie, si nous sommes toujours découragés, si nous doutons toujours alors comment peut-on enseigner à nos proches, nos enfants, nos amis que la vie est belle. 

Durant toutes mes années de recherche du bonheur à essayer de comprendre pourquoi j’avais toujours une tristesse en moi, pourquoi j’avais ce vide en moi, ce qui m’a toujours soutenu c’était de voir la Foi de ma mère.  Le plus bel héritage que ma mère m’a légué c’est sa Foi.  Elle me disait que j’avais plus de foi qu’elle, mais je lui répondais que moi j’avais la chance de voir les résultats dans sa vie alors cela m’a toujours soutenu. 

En ce temps de Pâques, de résurrection, je vous en supplie prenez la résolution de cesser de douter.  Je me suis déjà accusée lors d’une confession de m’inquiéter.  Sous le regard interrogateur du curé, je lui ai dit que pour moi je calculais que le plus grand péché que nous pouvons faire encore aujourd’hui c’est de nous inquiéter, de douter, car cela signifie que nous pensons que Dieu n’est pas capable de répondre à nos besoins.

Bonne résurrection pour une vie d’amour, de paix dans la Lumière de Dieu.  La foi c’est de ne plus avoir de doutes, de peurs, d’inquiétudes, car Dieu s’occupe de nous.

Joyeuses Pâques.

Francine qui vous souhaite de vivre dans les mains de Dieu. XXX

 

AVOIR et ÊTRE

Loin des vieux livres de grammaire, 
Écoutez comment un beau soir,
 
Ma mère m’enseigna les mystères
 
Du verbe être et du verbe avoir.


Parmi mes meilleurs auxiliaires, 
Il est deux verbes originaux.
 
Avoir et Être étaient deux frères
 
Que j’ai connus dès le berceau.


Bien qu’opposés de caractère, 
On pouvait les croire jumeaux,
 
Tant leur histoire est singulière.
 
Mais ces deux frères étaient rivaux.


Ce qu’Avoir aurait voulu être
 
Être voulait toujours l’avoir.
 
À ne vouloir ni dieu ni maître,
 
Le verbe Être s’est fait avoir.
 

Son frère Avoir était en banque 
Et faisait un grand numéro,
 
Alors qu’Être, toujours en manque.
 
Souffrait beaucoup dans son ego.


Pendant qu’Être apprenait à lire 
Et faisait ses humanités,
 
De son côté sans rien lui dire
 
Avoir apprenait à compter.


Et il amassait des fortunes 
En avoirs, en liquidités,
 
Pendant qu’Être, un peu dans la lune
 
S’était laissé déposséder.


Avoir était ostentatoire
 
Lorsqu’il se montrait généreux,
 
Être en revanche, et c’est notoire,
 
Est bien souvent présomptueux.


Avoir voyage en classe Affaires. 
Il met tous ses titres à l’abri.
 
Alors qu’Être est plus débonnaire,
 
Il ne gardera rien pour lui.


Sa richesse est tout intérieure, 
Ce sont les choses de l’esprit.
 
Le verbe Être est tout en pudeur,
 
Et sa noblesse est à ce prix.


Un jour à force de chimères 
Pour parvenir à un accord,
 
Entre verbes ça peut se faire,
 
Ils conjuguèrent leurs efforts.


Et pour ne pas perdre la face 
Au milieu des mots rassemblés,
 
Ils se sont répartis les tâches
 
Pour enfin se réconcilier.


Le verbe Avoir a besoin d’Être 
Parce qu’être, c’est exister.
 
Le verbe Être a besoin d’avoirs
 
Pour enrichir ses bons côtés.


Et de palabres interminables 
En arguties alambiquées,
 
Nos deux frères inséparables
 
Ont pu être et avoir été.


Joli ! non ? 

¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)  ♥Oublie ton passé, qu’il soit simple ou composé, participe  à ton présent pour que ton futur soit plus-que-parfait… ♥(¸.•´ (¸.•´ .•´ ¸¸.•

P.S. : Ce message m’a été envoyé , mais je ne sais qui l’a rédigé…
===================================================

Je remercie ceux et celles qui m’ont fait parvenir ce texte qui nous oblige à réfléchir à nos valeurs ancestrales.

Andy Rooney dit:

Je ne crois pas au Père Noël, mais je ne poursuivrai pas quelqu’un pour avoir chanté une chanson Ho-Ho-Ho en Décembre.
Je ne suis pas d’accord avec Darwin, mais je ne suis pas sorti de la classe et je n’ai pas engagé un avocat quand mon professeur du lycée nous a enseigné sa «théorie de l’évolution.»
La vie, la liberté ou votre quête du bonheur ne sera pas compromise de quelque façon que ce soit si quelqu’un dit une prière de 30 secondes avant un match de football.
Alors, où est le problème?
Ce n’est pas comme si quelqu’un lisait tout le livre de la Bible. Ils parlent simplement à un Dieu en qui ils croient et lui demandent d’accorder la sécurité aux joueurs sur le terrain et un bon retour pour leurs fans lorsqu’ils rentreront chez eux après la partie.
«Mais c’est une prière chrétienne,» diront certains.
«Oui, et nous sommes aux États-Unis d’Amérique et au Canada, pays fondés sur des principes chrétiens. Selon notre propre annuaire téléphonique, les Eglises chrétiennes sont plus nombreuses que toutes les autres religions: 200 pour 1.
Alors qu’attendez-vous ? Que quelqu’un chante Hare Krishna?»
Si j’allais à un match de football à Jérusalem,  je m’attendrais à entendre une prière juive.
Si j’allais à un match de football à Bagdad, je m’attendrais à entendre une prière musulmane.
Si j’allais à un match de ping-pong en Chine, je m’attendrais à entendre quelqu’un prier Bouddha, et je ne serais pas offensé. Cela ne me dérangerait pas du tout.
Quand on est à Rome …..On vit comme les Romains!
Mais que veulent tous ces gens?
Personne ne leur demande d’être baptisé. Nous n’allons pas passer le plat des collectes. Gardons notre sens de l’humour. «Si c’est trop vous demander, portez un baladeur ou une paire de bouchons dans les oreilles. Allez aux WWC. Visitez quelques expositions autour du stade. Appelez votre avocat! Ou, simplement, exercez votre droit de quitter ce pays!
Malheureusement, un ou deux appeleront leur avocat.
Un ou deux diront à des milliers ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas faire.
Je ne crois pas qu’une courte prière au début d’un match de football secouera les fondations du monde .
Nous les chrétiens sommes fatigués de tendre l’autre joue quand nos tribunaux nous dépouillent de tous nos droits.
Nos parents et nos grands-parents nous ont appris à prier avant de manger, à prier avant d’aller dormir.  Notre Bible nous dit «prier sans cesse».  Maintenant, une poignée de personnes et leurs avocats nous disent de cesser de prier.
Dieu, aidez-nous.
Et si cette dernière phrase vous choque, eh bien, poursuivez-moi.
La majorité a trop longtemps garder le silence.
Il est temps de dire à ces deux ou trois qui crient assez fort pour être entendu  que la grande majorité ne se soucie plus de ce qu’ils veulent!
Il est temps que la majorité reprenne sa place et soit respectée!
Il est temps de leur dire: «Vous n’avez pas à prier; vous n’avez pas à dire le Serment d’allégeance, vous n’avez pas à croire en Dieu ou à assister à des services qui l’honorent. C’est votre droit, et nous respecterons votre droit; Mais bon sang, désormais vous ne nous priverez plus de nos droits. Nous allons nous battre, et nous gagnerons!  » Que Dieu nous bénisse tous et toutes …
Particulièrement ceux qui le dénoncent.
Dieu bénisse l’Amérique et le Canada, car malgré tous nos défauts, nous sommes toujours parmi les plus grandes nations.
Que Dieu bénisse nos hommes qui servent la Paix dans le monde,
Ceux qui se battent pour protéger notre droit de prier et d’adorer Dieu.
Faisons de 2010 et 2011 l’année ou la majorité silencieuse sera entendue.  Reprenons Dieu comme fondation de nos familles et de nos institutions. Et que nos soldats rentrent sains et saufs de toutes les guerres.
Continuons à regarder vers l’avenir avec espoir.

L’enfant de Lumière

 Père, je Te demande d’entrer dans mon cœur et d’y guérir ce qui, dans mon existence passé, a besoin de l’être. 

 Tu me connais mieux que moi-même.  Aussi, je Te demande de répandre Ton amour dans chaque recoin de mon cœur.  Partout où Tu découvres l’enfant malade, touche-le, console-le et relève-le.  Remonte dans ma vie jusqu’au moment de ma conception. Nettoie mes traces de sang,  libère-moi de tout ce qui a pu avoir une influence négative sur moi à ce moment.  Bénis-moi depuis le moment où j’ai été formé dans le sein de ma mère et ôte toutes les barrières qui ont pu affecter mon intégrité durant ces mois de gestation.  Donne-moi un grand désir de naître, d’être guéri des chocs  physiques et affectifs qui ont pu me nuire au moment de ma naissance. Merci, Père, d’avoir été là pour me recevoir dans Tes bras au moment même de ma naissance. Merci de m’avoir accueilli sur la terre et de m’avoir assuré que Tu ne me manquerais pas et ne m’abandonnerais jamais.  Père, je Te demande d’entourer mon enfant intérieur de Ta Lumière, de toucher de Ta main apaisante ce qui, dans ma mémoire, a pu m’empêcher d’être libre.  Si j’ai manqué d’amour maternel, par Ton esprit d’amour, envoie-moi notre Mère divine pour remplacer ce qui m’a manqué à ce moment-là.    

 Demande-lui de m’entourer de ses bras, de me bercer, de remplir toutes ces parties de moi-même qui sont vides et qui aspirent à cette chaleur, à ce mieux-être qu’une maman peut donner.  Peut-être l’enfant en moi a-t-il été privé de l’amour d’un père;  fais que je sois libre pour crier «papa» avec mon être tout entier.  Et, si j’ai encore besoin d’amour et de sécurité paternels qui m’assurent que j’ai été désiré et aimé profondément, je Te demande de me garder dans Tes bras si forts et si protecteurs. Donne-moi une confiance et un courage renouvelés pour faire face aux épreuves de ce monde.  Je sais que l’amour de mon Père me soutiendra si je trébuche et me relèvera si je tombe. Parcours toute ma vie, Père, et sois Toi-même un réconfort là où les autres n’étaient pas aimables avec moi. Soigne les blessures de ces combats qui m’ont traumatisé et qui m’ont amené à me refermer sur moi-même et à élever des barrières entre les autres et moi.  Si je me suis senti seul, abandonné et rejeté par l’humanité, donne-moi, par Ton amour qui guérit, un nouveau sens de ma dignité.  Père, je me donne entièrement à Toi, corps, intelligence, esprit, et je Te remercie de m’avoir si bien fait … Et que mon corps, mon intelligence et mon esprit soient pour toujours liés à l’Univers divin afin que je me sente appuyé, quelle que soit ma route terrestre.. .Père, par Ton amour, fais que chacun de mes corps s’harmonise aux vibrations de l’Énergie divine et que chacune de mes cellules respire la Vie.

Père,  ici, maintenant, Tu me portes en Ton sein, je ressens Ton amour.  Je suis maintenant un nouveau-né, un enfant de Lumière, de Ta Lumière, je le reconnais, je le sens, je le sais… Je m’accueille en mon être profond.  Je reconnais que je suis véritablement Essence divine.  Je m’accorde ici et maintenant le droit d’être heureux ; c’est l’Ultime But, je le sais.  Être heureux parce que je suis Vie et Lumière.  Je suis Vie et Lumière.  Je célèbre ma Vie par toutes les fibres de mon être.                                

Auteur inconnu

 

VOICI COMMENT INSTALLER le programme AMOUR….de soi

– Bonjour Madame (Monsieur), comment puis-je vous aider ?
– Je voudrais installer le programme « Amour ».  Pourriez-vous    m’indiquer la procédure, s’il vous plaît ?
– Bien sûr, prêt pour l’installation ?
– Oui, mais je n’y connais pas grand chose en programmation.  Par quoi commence-t-on?
– Ouvrir votre cœur est la première étape pour l’installation.  Avez-vous localisé votre cœur, Madame ?
– Oui, je l’ai trouvé.  Mais il y a d’autres programmes qui fonctionnent en même temps. Puis-je continuer l’installation tout de même ?
– Voyons voir. Quels autres programmes fonctionnent présentement dans votre cœur ?
– Et bien, je vois « Blessures-du-passé.Exe », « Mauvaise-estime-de-soi.Exe », « Rancune.doc » et « Colère.com. ».
– Pas de problème, Madame. L’installation de votre programme « Amour »effacera graduellement les « Blessures du passé » de votre système.  De plus, durant l’installation, le programme « Amour » remplacera votre « Mauvaise estime de soi » par son propre programme intégré, « Meilleure estime de soi ». Par contre, vous devez absolument fermer vos fichiers « Rancune » et « Colère », car ceux-ci pourraient empêcher votre programme « Amour » de fonctionner correctement.

– D’accord, mais pourriez-vous m’indiquer comment les fermer correctement ?
– Allez dans votre menu principal et trouvez le programme « Pardonner ». Démarrez-le et faites-lui faire le ménage de votre système au complet. Vérifiez qu’il enlève complètement la « Rancune » et la « Colère ». Cela est très important.
– D’accord, c’est fait. Hey ! L’installation du programme « Amour » a démarré !
– Oui, il est programmé pour s’installer aussitôt que la « Rancune » et la « Colère » ont été supprimées de votre système. Vous devriez recevoir un message vous demandant si vous voulez installer … « Amour pour la vie » dans votre système. Est-ce que vous l’avez reçu ?
– Oui, je l’ai reçu. Et j’ai répondu oui.  Est-il bien installé, maintenant ?
– Oui, mais souvenez-vous que votre programme « Amour » est une version partagée. Vous devriez vous connecter à d’autres cœurs pour des mises à jour essentielles à son bon fonctionnement.
– Oups, je viens de recevoir un message d’erreur, déjà !
– Que dit ce message, Madame ?
– Le message dit « ERROR 142 – PROGRAM NOT RUNNING ON INTERNAL COMPONENTS ».  Qu’est-ce que ça veut dire ?
– C’est un problème commun qu’on voit souvent lors de la première installation.
– D’accord. Que dois-je faire, alors ?
– Regardez dans votre menu principal. Vous devriez voir les cases « S’accepter soi-même ».  Je vous conseille, si cela n’est pas déjà fait, de cocher aussi les cases « Se pardonner soi-même », « S’auto-féliciter » et « Connaître ses propres limites ».  D’ailleurs, vous devriez supprimer les options « S’autocritiquer »  et « Se renfermer sur soi-même ».
– C’est fait !  Tiens, il y a de nouveaux fichiers qui viennent d’apparaître dans mon cœur… Il y a le fichier « Sourire.JPG » qui vient de s’ouvrir, puis le fichier « Bonheur.mpg » qui se met à jouer et le programme « Paix-intérieure.exe » qui vient de démarrer. Ho là là, est-ce normal ces nouvelles couleurs et ces nouveaux sons ?
– Oui, Madame, tout à fait normal, Et il y en a beaucoup plus. Vous les découvrirez tout au long de vos futures mises à jour.
– Une dernière chose avant de terminer…
– Oui?
– N’oubliez pas que ce programme est gratuit. Et en tant que logiciel partagé, il vous serait profitable de le partager avec les autres qui pourraient en avoir de besoin. N’oubliez pas que, plus vous partagerez avec d’autres cœurs, plus votre programme se développera.
– Je vous remercie de tout cœur, Monsieur.  Je recommande ce programme à tout ceux qui croient qu’avoir honte de changer et d’évoluer c’est d’avoir honte d’être humain.

Merci à la personne qui m’a envoyé ce programme.  Francine

POÈME DU BONHEUR

On se persuade souvent soi-même que la vie  sera meilleure après s’être marié, après  avoir eu un enfant, et ensuite, après en  avoir eu un autre…Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le  seront. On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.  On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la  retraite…
 
La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent. Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce?
 La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps.
 
Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer, « La Vraie Vie! »  Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors la vie allait commencer ! ! ! ! Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie. Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur.  Le bonheur est le chemin.  Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore : quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps et, que l’on se rappelle que le temps n’attend pas. Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.
 
LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON  PAS UNE DESTINATION!
 
Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie.
 
La source de ce texte est inconnue,

Catégorie: Non classé | Commentaires (2) | Auteur: